Mode

Yiqing Yin, directrice artistique, quitte la maison Poiret

Yiqing Yin, styliste française d’origine chinoise, née en 1985, quitte la Chine très jeune pour s’installer avec ses parents en France puis en Australie. Elle revient en France pour terminer ses études à l’ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) à Paris et obtient son diplôme. Elle gagne plusieurs prix : prix de la création de la ville de Paris et l’ANDAM (Association Nationale Des Arts de la Mode) en 2011. En 2012, elle devient membre invité au calendrier officiel de la Haute Couture.
En 2014, Yiqing Yin prend la direction artistique de la maison Léonard qu’elle quitte en décembre 2015 pour se consacrer à sa propre ligne. En 2015, la commission de classement couture création du ministère de l’industrie réunie à la fédération de la Couture décerne l’appellation Haute Couture à la styliste Yiqing Yin. Elle fait partie ainsi du cercle restreint des maisons de couture ayant cette appellation.
Elle laisse de côté sa propre ligne pour intégrer la Maison Poiret en tant que nouvelle directrice artistique de la marque avec Anne Chapelle, PDG et propriétaire des marques Ann Demeulemeester et Haider Ackermann. Elles sont chargées des nouvelles collections Poiret. la marque ressuscitée a présenté sa première collection printemps/été 2018-2019 femme, en mars 2018, puis une seconde lors des défilés Printemps/été 2019, le 30 septembre 2018, lors des fashions week parisiennes. La créatrice livre, lors de ces deux défilés parisiens, une collection sensuelle, surdimensionnée et épurée.
La directrice artistique Yiqing Yin qui a travaillé deux saisons chez Poiret a quitté la maison de couture, fin 2018.

 

 

 

Paul Poiret, né en 1879 et décédé en 1944, grand couturier français du début du 20ème siècle est considéré comme avant-gardiste et précurseur du style Art-Déco. Embauché en 1898 comme dessinateur de mode chez Doucet, Paul Poiret travaille chez Worth de 1901 à 1903. Il crée sa maison de couture en 1903. Précurseur des robes taille haute, il est le premier couturier avec Madeleine Vionnet à supprimer le corset. Pendant la crise de 1929, ses maisons de couture, de parfumerie et d’art déco déclinent.
80 ans plus tard, en 2010, la société luxembourgeoise Luvanis, spécialisée dans la relance des marques, reprend l’ensemble des droits de la marque. En 2014, Luvanis charge la banque d’affaires londonienne Savigny Partners à l’aider à trouver le meilleur candidat pour faire renaître la marque. C’est le groupe de luxe sud-coréen Shinsegae, distributeur des marques Céline, Givenchy qui est retenu en 2015 et confirme la relance de Poiret.

 

Défilé Poiret printemps/été 2019
©