Défilés

Courrèges a présenté sa collection printemps/été 2022 au bois de Vincennes

Le défilé Courrèges pour la collection printemps/été 2022 s’est tenu au bois de Vincennes, nouveau lieu de fête, avec comme décor, la nature. À l’origine de cette collection et pour ce 2ème défilé, des souvenirs… C’est dans cet endroit que Nicolas Di Felice et son ami Erwan Sene – avec qui il a composé la bande originale du spectacle – ont dansé toute la nuit, il y a quelques étés mais aussi les retrouvailles avec son copain après le confinement. Un hommage à ces moments d’intimité et d’amitié chers au directeur artistique et une manière d’afficher sa volonté de ne faire qu’un avec son public.
Cette collection printemps/été 2022 a été conçue autour des tenues de fête, dans la lignée de ce qui a été initié par le Nicolas Di Felice, le tout avec un savoir-faire d’atelier. Ainsi, les capes commencent par un motif simple et géométrique inspiré d’une ronde de 1968, d’une triangulaire de 1969 et d’une carrée de 1995 avec un détail de découpe pour construire l’épaule. Les proportions ont été exagérées pour couvrir complètement le corps ou se blottir dedans. Les parkas et les bombers dialoguent avec les manteaux héritage et les jupes trapèze. L’entrecroisement de tissu sur les soutiens-gorge, les robes, les jupes, les pantalons bouffants et même sur les anses du sac de cette saison, s’inspire des bretelles d’une robe Courrèges de 1976. Les tissus et les imprimés sont réinventés comme cette maille côtelée en trompe-l’oeil réalisée à partir de bandes de vinyl végétal effet miroir ou des rayures diagonales reprises d’une rayure chevron de 1968.
Argent, bleu azur, rose (couleur fétiche d’André Courrèges, symbole de tendresse et d’optimisme), jaune pâle et ocre, une palette qui suggère subtilement l’univers de la techno et ponctue une collection au minimalisme assurée. Comme ces robes foulard en maille plissée transparente composées de deux rectangles de tissu et attachées par deux triangles ou les dernières robes, chacune faite d’une simple bande de tissu, comme pour les filles enveloppées d’un morceau de vinyl pour un défilé de mode de 1963 et immortalisées par Irving Penn. La collection printemps/été 2022 revendique une forme de purisme au coeur de Courrèges et chère à Nicolas Di Felice.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Courrèges printemps/été 2022, 40 rue François 1er Paris 8ème
courrèges.com

©