Événements

Le Musée des Arts Décoratifs présente l’exposition « Histoires de photographies »

Le Musée des Arts Décoratifs présente, « Histoires de photographies », une exposition de ses collections de photographies à découvrir jusqu’au 12 décembre 2021. Un fonds patrimonial riche de plus de 350 000 phototypes rassemble des photographies de mode, d’architecture, de paysage, de décor, mais aussi publicitaires, de 1840 aux créations les plus récentes. L’exposition retrace un siècle et demi d’histoires photographiques immortalisées par de grands noms tels que Eugène Atget, Laure Albin-Guillot, Dora Kallmus, plus connue sous le nom de Madame D’Ora, Man Ray, Cecil Beaton, Robert Doisneau, Bettina Rheims, David Seidner…
L’exposition chronologique et thématique dévoile la diversité des usages de la photo – politique, économique, juridique, artistique ou documentaire – et met en lumière les croisements sensibles ou inattendus avec les arts décoratifs. Elle offre ainsi un regard neuf sur le rôle de premier plan que le Musée des Arts Décoratifs a joué dans la reconnaissance de la photographie sur la scène artistique française.

 

P. HORST MAD PARIS / CHRISTOPHE DELLIÈRE

 

JEAN COLLAS MAD PARIS / CHRISTOPHE DELLIÈRE

 

JOE GAFFNER MAD PARIS / CHRISTOPHE DELLIÈRE

 

ANDRÉ DURST MAD PARIS / CHRISTOPHE DELLIÈRE

 

JOE GAFFNEY MAD PARIS / CHRISTOPHE DELLIÈRE

 

La scénographie de l’exposition est signée Emmanuel Prévot, diplômé de l’école Penninghen. Il a collaboré à la création de décors de films : longs métrages, films publicitaires et d’animations. C’est en 2017 qu’il crée son studio d’architecture intérieure et de direction artistique dans le 6ème arrondissement de Paris.
Une scénographie est une rencontre entre des oeuvres, un parcours et un espace. Pour cette exposition, Emmanuel Prévot est confronté à un nouveau défi : utiliser la scénographie qu’il a précédemment réalisée pour l’exposition « Le dessin sans Réserve », tout en s’assurant qu’elle ne soit pas reconnaissable. Cette exposition était fondée sur une idée simple : sortir les caisses de transport des réserves du musée, les installer dans les espaces d’exposition et y accrocher les oeuvres. Cette contrainte est devenue un jeu : jouer au lego avec les caisses ! Les déplacer, les assembler, les habiller pour créer des monolithes blancs, lisses et contemporains, contrastant avec l’espace existant. Dans la première partie, les monolithes blancs sont installer pour diviser l’espace, et dans la seconde partie, les monolithes deviennent des totems au milieu des anciens appartements du Ministre de la Maison de l’Empereur qui ont gardé l’esprit de 1850 (lambris et cheminées). Lieu chargé d’histoire et modernité scénique s’entremêlent, créant un nouvel univers, un écrin personnalisé pour des oeuvres singulières.
L’ouvrage présente, pour la première fois au grand public comme aux spécialistes, la singularité de la collection de photographies du Musée des Arts Décoratifs. Il dévoile les oeuvres photographiques d’auteurs méconnus comme Henri Bodin, Jean Collas et Paul Henrot tout en invitant à redécouvrir les oeuvres d’auteurs connus. Cet ouvrage révèle la qualité d’une collection vaste et inédite sous la direction de Sébastien Quéquet, attaché de conservation au Musée des Arts Décoratifs. Il a réuni une trentaine d’auteurs, conservateurs de musées ou spécialistes de chaque période et de chaque domaine.
ÉDITION MAD

 

Musée des Arts Décoratifs Carrousel du Louvre 107 rue de Rivoli Paris 1er
©